rediger
B2B

Comment bien écrire pour le web et produire un contenu puissant

Lorsque nous produisons un billet pour le web, tout ce que nous voulons, c’est que ce contenu génère des résultats. En d’autres termes, nous voulons que le texte suscite l’intérêt et l’attention du lecteur et l’inciter à agir à la fin du poste. Mais la réalité est bien différente des attentes…

Beaucoup de contenus ne sortent pas de l’anonymat, et tout ce que vous obtenez, ce sont quelques clics et un énorme taux de rejet. Vous perdez du temps et de l’argent. Comment pouvez-vous éviter cela ? Comment produire des articles percutants qui suscitent l’intérêt et font lire ?

Je vais maintenant vous présenter 7 tactiques pour que votre contenu fonctionne et génère plus de résultats. Continuez à lire !

Comment bien écrire et faire exploser vos posts sur Internet

#1. Saisir le lecteur à la première occasion

La première tactique consiste à connecter le lecteur directement dans le titre (mon livre enseigne comment faire). Ensuite, lorsque le lecteur clique sur le lien et lit votre texte, il doit continuer à être “saisi” par votre message du premier paragraphe.

J’utilise généralement des phrases d’impact, une sorte de sous-titre juste dans la première phrase de l’article. Cela peut être une question, un fait, ou même une histoire. L’idée est d’encourager la poursuite de la lecture. N’oubliez pas que sur le web, tout est très rapide. Si l’intérêt du lecteur n’est pas éveillé dans les premières secondes, il n’hésitera pas à quitter le site.

Pour être plus explicite, il est nécessaire d’aller droit au but. Cela fonctionne très bien.

#2. Commencez à parler du problème

Commencer par explorer le problème est également une excellente façon de s’engager. Faites quelque chose comme : “Vous avez ce problème, et ce contenu vous montrera la solution.” Lorsqu’une personne souffre, elle ne mesure généralement pas les efforts qu’elle fait pour être attentive aux sources d’aide possibles. Pensez-y lorsque vous écrivez votre texte pour le web.

Donnez des conseils utiles à votre lecteur, offrez-lui quelque chose qui puisse le faire guérir, ou du moins atténuer le problème. Lorsque vous donnez des connaissances pratiques, gratuitement, vous avez tendance à obtenir 75% de lecteurs en plus. En fait, c’est un atout exploré par presque tous les experts en marketing aujourd’hui, qui finit par caractériser la plupart des contenus publiés sur les sites web et les blogs des entreprises en France et dans le monde.

#3. N’ayez pas de préjugés sur la vente

Un article de blog peut-il aussi être vendu directement ? Oui, et vous pouvez très bien explorer cela. Eh bien, cette déclaration est controversée du point de vue de certains experts du marketing entrant. Il semble qu’ils ne soient pas adeptes du genre de vente qui se fait directement sur les pages de blog. La vente ne doit avoir lieu qu’après que le plomb ait reçu un flot de contenu.

Je considère que ce point de vue est valable et je pense qu’il fonctionne très bien sur le marché des entreprises. Toutefois, lorsque nous parlons du marché B2C, c’est-à-dire de l’entreprise au client, le texte pour le web peut servir de “fin” aux ventes. Cela, bien sûr, si cela se fait avec éthique et honnêteté.

J’ai produit plusieurs textes qui parlent directement d’un produit. Pour ces derniers, j’utilise une technique appelée “50X50″”, où la moitié du contenu est orientée vers l’éducation et la sensibilisation du client, et l’autre moitié sur un produit spécifique (c’est un grand atout que j’enseigne également dans le livre), si vous ne vous sentez pas d’écrire vous meme vous pouvez faire appel à un rédacteur web comme redacteur-web.biz.

#4. Planifiez votre article

L’un des principaux points d’une bonne production de texte pour le web est de planifier chaque article avant la production. L’idée est de diviser le contenu en blocs, de créer le titre, de diviser le nombre de mots par les sujets, de simuler les sujets, et enfin, de faire la recherche et de développer l’article.

Dans le livre, je montre que vous devez calculer le nombre de mots pour chaque sujet, cela vous donne une base pour commencer. Le secret consiste à définir les sujets à l’avance également. Je préfère faire l’introduction, développer les sujets dans l’ordre, et enfin faire la clôture.

#5. Considérez la facilité d’utilisation

Comparé à d’autres professionnels, l’écrivain ne pense toujours pas à la convivialité. La convivialité est la responsabilité de laisser un site convivial aux yeux de tous et de le rendre facile à comprendre. Ces deux éléments sont essentiels pour bien écrire pour l’internet.

En en apprenant plus sur la façon dont les gens consomment le contenu du web, vous vous rendez compte qu’ils ne lisent pas profondément, mais “scannent” les pages. Le lecteur du blog lit de gauche à droite, et de haut en bas, en accordant une attention particulière au premier paragraphe, après une recherche d’informations complémentaires et la lecture d’un autre paragraphe.

C’est le schéma général de lecture d’un texte pour le web, alors pratiquez-le si vous voulez capter l’attention du visiteur aux “bons endroits”. Certaines pratiques contribuent à faciliter la lecture : rédiger des paragraphes courts, appliquer des lignes en gras aux points clés du texte, diviser le texte en plusieurs sous-titres, utiliser des listes et des puces (les points populaires). Pour un bon seo il vous faut aussi faire appel à une bonne agence de netlinking comme https://www.agence-netlinking.be/

#6. Utiliser la formule de l’école primaire

Il existe une structure générale des articles de blog, formée par une formule facile à décorer :

Titre

Introduction

Développement (divisé par les intertitres) ;

Conclusion.

C’est ce que nous avons appris au lycée, dans les cours d’écriture et de production de textes. Avec le temps, vous pouvez même changer cette structure, mais le conseil est d’être fidèle à cette formule. Inclure l’appel à l’action (CTA) à la fin.

#7. Amusez-vous bien

Mon dernier conseil sur la façon de bien écrire peut sembler bizarre, mais c’est tout. Rien ne vous empêche de vous amuser à écrire. En fait, cela devient facile quand on aime ce que l’on fait. Quand on ne considère pas la production de textes pour le web comme un travail froid et inflexible, on a tendance à être plus créatif et à composer avec plus de liberté. Suivez ce conseil et voyez comment vos textes seront plus faciles à lire.